Langue française : la Fédération franco-ténoise satisfaite des intentions de la ministre Joly

Communiqué de presse

Pour diffusion immédiate


YELLOWKNIFE, LE 22 FÉVRIER 2021 – La Fédération franco-ténoise (FFT) se dit très satisfaite des orientations présentées dans le document de réforme annoncée le 19 février dernier par la ministre du Développement économique et des Langues officielles, l’honorable Mélanie Joly. La FFT souhaite maintenant que le gouvernement puisse avancer rapidement, grâce à ce document, vers un projet de loi pour moderniser la Loi sur les langues officielles.


Le document intitulé « Français et Anglais : vers une égalité réelle des langues officielles au Canada », propose notamment d’enchâsser dans la Loi le Programme de contestation judiciaire, ainsi que le droit d’être entendu en français devant la Cour suprême sans l’aide d’un interprète.


Le document inclut également d’autres demandes mises de l’avant par la Fédération des communautés francophones et acadiennes du Canada (FCFA), comme la désignation du Conseil du Trésor comme agence centrale chargée de la mise en œuvre de la Loi, ainsi que l’obligation pour le gouvernement d’adopter une politique en matière d’immigration au bénéfice des communautés francophones et acadiennes.


« La réforme sur la loi sur les langues officielles proposée par la ministre Mélanie Jolie, vendredi dernier, nous a définitivement convaincus que nous avons été entendus. C’est donc 82 % de nos demandes qui sont reflétées dans ce document. Il s’agit d’un recadrage musclé du plan stratégique gouvernemental en matière de langues officielles. Le plus fondamental, c’est qu’il y a une reconnaissance du statut particulier du français comme la langue officielle vulnérable au pays qui requiert des mesures de protection et de promotion spécifiques pour atteindre l’égalité réelle de nos deux langues officielles », souligne Etienne Croteau Administrateur au conseil d’administration de la Fédération des communautés francophones et acadienne du Canada pour la FFT.


Ottawa doit maintenant faire avancer le dossier


La FFT salue également la volonté du gouvernement de vouloir reconnaître le statut particulier du français comme langue vulnérable et ayant besoin de mesures spécifiques visant à la promouvoir et la protéger pour atteindre l’égalité réelle des deux langues officielles.


Avec ces démarches annoncées, le gouvernement fédéral doit maintenant mettre la pédale sur l’accélérateur pour que la modernisation de la Loi soit réalisée dans les meilleurs délais pour l’intérêt des différentes communautés francophones. « Maintenant, continuons le travail ensemble pour le dépôt d’un projet de loi sur la modernisation de la loi sur les langues officielles au Canada avant la fin de l’année 2021 (…) », de conclure le président de la Fédération Franco-Ténoise, Jean-François Pitre.


À propos de la Fédération franco-ténoise


En collaboration avec ses membres et ses partenaires, la Fédération franco-ténoise a comme mission de promouvoir, encourager, et défendre les intérêts politiques, communautaires, sociaux, culturels et économiques franco-ténois afin d’accroître la vitalité de la francophonie des Territoires du Nord-Ouest (TNO).


– 30 –


Renseignements :

Andréanne Simard, agente aux communications de la FFT

581-998-6868

communicationsfft@franco-nord.com


Linda Bussey

Directrice Générale de la FFT

1 867 446 4380

dgfft@franco-nord.com


24 vues0 commentaire

© 2020 La Fédération franco -ténoise.